Podcast: Loisirs numériques Freemium Play

  • PrimoLoisirs
  • 26/03/2021
Podcasts

 

Michel: Bonjour à tous! Bonjour à tous, bienvenue sur ce nouveau podcast Conseil CE.
Aujourd'hui, on reçoit Nicolas Yvelin, le président et cofondateur et président fondateur de Freemium Play. Bonjour. Bonjour Michel. Bonjour à tous. Bien écoute on  va se tutoyer parce que j'ai du mal à faire semblant, même en podcast.
Donc l'idée, Nicolas, c'est de faire partager à la communauté un peu le cœur de ton produit et la valeur ajoutée.
Nicolas:  est ce que tu pourrais nous décrire déjà le fonctionnement de freemium?
En gros, à quoi ça sert? Comment ça marche et comment est-ce que tu as eu cette idée?


Nicolas: Bien sûr, on est une jeune startup bordelaise et Freemium Play a pour ambition de revisiter le modèle de la carte cadeau multi-enseignes en développant la première carte cadeau multi-enseignes exclusivement dédiée aux loisirs numériques.
Concrètement, ça veut dire quoi? C'est une carte cadeau comme il peut en exister pléthore sur le marché, je dirais. Mais on a décidé d'orienter notre offre exclusivement dans cet univers du loisir numérique.
Et le loisir numérique. C'est finalement toutes ces plates formes qu'on utilise aujourd'hui quotidiennement des plateformes de streaming vidéo, de streaming musical, de jeux vidéo, de presse en ligne, de livres numériques, mais aussi toutes ces nouvelles plates formes, tous ces nouveaux services qui se développent comme des formations de développement personnel, comme de la méditation en ligne avec Petit Bambou, des cours de cuisine en ligne avec l'Atelier des chefs du soutien scolaire. ou encore du coaching, du coaching sportif avec Strava, si vous voulez. Aujourd'hui, le catalogue de Freemium Play, ce sont plus de 40 partenaires exclusivement dédiés à cet univers. Et on travaille avec des acteurs comme Deezer au CS, comme L'Equipe comme Le Monde, comme PlayStation. X-Box.
Finalement, aujourd'hui, offrir Freemium Play, c'est offrir une carte cadeau Freemium Play, c'est offrir un pouvoir d'achat et un accès à vos clients, à vos collaborateurs. Sur ces nouvelles plateformes.


Michel: Aujourd'hui, c'est vrai que nous, on est vraiment passé au monde de l'abonnement à l'économie d'usage, c'est à dire qu'on est tous abonnés à des plateformes dans notre environnement.


Nicolas: C'est vraiment. C'est le constat qu'on a fait tout à l'heure. Michel, tu posais la question aussi. Comment? Comment j'avais eu cette idée? Très simplement. J'étais, j'ai été salarié avant de monter Freemium play  et je recevais des cartes à Noël. Ma femme aussi. On recevait des cartes cadeaux ou des chèques cadeaux que je vais dire traditionnel, qui sont évidemment très efficaces et très utiles. Mais finalement, personnellement, je me retrouvais pas dans cette offre parce que moi, j'utilise énormément toutes ces plateformes. J'étais abonné à L'Equipe OCS, j'étais abonné partout et déjà, des fois même, je ne maîtrisait plus mes abonnements et je me suis dit Mais pourquoi on m'offre pas une carte cadeau qui me permet de m'abonner à ces plateformes? Comme ça, je les utilise immédiatement. C'est fait. C'est direct. C'est une vraie économie sur mon budget. Et puis bon, j'en suis resté là. Et rapidement, deux semaines après, c'était l'anniversaire d'un pote.

J'ai voulu lui offrir une carte cadeau et j'ai cherché cette fameuse carte cadeau exclusivement dédiée aux loisirs numériques. J'ai googliser pendant un paquet de temps et je ne l'ai pas trouvé très simplement. Je me suis dit Bah, si ça n’existe pas et si moi, je le veux. Eh ben, j'ai très, très naturellement pensé que d'autres le voudraient aussi. Et donc, j'ai développé cette idée et aujourd'hui, j'en suis convaincu.
C'est à dire? Aujourd'hui, comme tu le disais, 98% des gens sont un abonnement Internet sur 98%, soit aujourd'hui. Il y a une statistique qui dit que 60 des internautes ont un abonnement numérique payant, donc ils sont abonnés à ce type de plateforme, que ce soit de la vidéo, de la musique, de la presse, des livres, des jeux vidéo.

Que c'est un mode de consommation qui va doubler dans les deux années à venir.

Michel : C'est à dire?


Nicolas: Ça ne veut pas dire qu'on va passer de 60 à 120, ça n'aurait pas de sens, mais simplement des gens qui ont un abonnement aujourd'hui, ils en auront 2 ou  3 demain.


Nicolas: Et aujourd'hui, on répond à une véritable demande. Je pense, j'espère. En tout cas, c'est ce que l'on ressent vraiment dans le retour de nos clients. On répond à une véritable demande de pouvoir satisfaire ses besoins d'accès à ces plateformes numériques.


Michel: Et puis, je pense que c'est très simple parce qu'il n'y a pas d'évangélisation à faire dans le sens où celui qui est déjà abonné au numérique avec sa carte.


Michel: Soit il prolonge ses abonnements, soit il prend d'autres abonnements. Mais il fait tout en ligne avec sa valeur de rachat inscrit complètement dans un parcours utilisateur.


Nicolas: Une simplification du parcours en termes de parcours c'est en tout cas on s'y attelle et on fait tout pour ça.
C'est ce qu'on appelle ce qu'on entend souvent. Le fameux UX est vraiment le parcours utilisateur. À partir du moment où il va recevoir sa carte, entre le moment où il reçoit sa carte et le moment où il profite de son service numérique qu'il a choisi. C'est évidemment de fluidifier et de simplifier ce parcours. Aujourd'hui, Freemium Play, on travaille véritablement à ça. Quand on a une carte cadeau Freemium Play qu'on reçoit soit par mail, soit physiquement, ça dépend du client. Simplement, on vient sur la plateforme Play, on active sa carte.


Nicolas: Et si vous avez une carte de 50 euros directement, vous allez avoir 50 euros crédités sur votre compte Freemium Play et avec 50 euros. Vous êtes libres de les dépenser dans l'ensemble de notre catalogue. Si vous avez suffisamment avec les 50 euros pour prendre trois mois d'abonnement Deezer ou six mois, l'équipe sait. C'est parfait. Vous prenez, vous choisissez votre offre, vous cliqué et vous êtes abonné. C'est fini. Si jamais vous voulez aller chercher un abonnement à 100 120 euros pour un an de Deezer ou un an de Caféine, eh bien, vous pouvez aussi compléter avec votre CB et à l'arrivée, vous êtes abonnés de la même façon. On a essayé vraiment fluidifié de simplifier ce parcours et je pense qu'aujourd'hui, c'est essentiel dans la relation client.


Nicolas: Chez Freemium Play, on a des offres qui sont temporaires, de réductions chez certains partenaires. Même si je ne suis pas une plateforme de remise, je ne suis pas une plateforme discount, donc la plupart des offres de nos partenaires sont à leur prix public. Mais l'idée, c'est vraiment d'avoir du crédit et de venir le dépenser sur cette plateforme.


Nicolas: Et puis surtout, il y a peut-être une dernière chose C'est la capacité de séduire tout public parce que je m'ennuie, je veux m'approcher de Noël. Je veux offrir une carte cadeau et offrir une énième carte cadeau. Je sais qu'il n'a pas grand-chose.

J'ai un jeune homme de 18 ans. Je lui offre une carte cadeau digital , il comprend l'usage et va surtout s'acheter de la musique avec ou autre chose. D'ailleurs, je pense qu'il y a ça qui est assez sympa.


Nicolas: Enfin notre problématique.


C'est essayer de plaire au plus grand nombre. Évidemment, tu prends l'exemple d'un enfant de 16 18 ans. Je ne suis pas inquiet pour lui. Il a déjà la plateforme. Il va venir en deux secondes. Il a compris. Il va s'abonner à PlayStation x Box ou à de la musique sur deezer. Pas d'inquiétude, mais l'idée, nous aussi, ça a été de développer notre offre pour toucher un maximum de monde. Et aujourd'hui, c'est vrai qu'on a été chercher des offres un peu plus  innovante, un peu changeante pour la famille. On a par exemple BAYAM l'offre qui est une offre ludo éducatifs pour les enfants 3 10 ans. Donc, c'est un bug du groupe Bayard, monté de toutes pièces par des professionnels pour limiter les temps d'écran avec des vrais offres. Intéressant. On va avoir Custudio pour du contrôle parental, donc c'est une application de contrôle parental. On va avoir l'atelier des chefs pour des cours de cuisine. On va avoir en ornicar pour des gens qui passeraient le code de la route. On viendra ajouter une offre hyper familiale qui est l'offre Sybel, qui est le premier acteur de séries de fiction et de documentaires audio. Donc, si vous voulez nous tous les jours, c'est vraiment ça qu'on va chercher.. On rentre dans quelques jours. Normalement, si tout se passe bien, on croise des doigts Téléfoot pour l'offre de Mediapro pour suivre la Lig1 et la Ligue des champions. Si tu veux, nous aujourd'hui, on élargit. On se cherche vraiment à élargir notre catalogue sur un maximum de verticales pour qu'en effet,  Quand un comité d'entreprise va à un comité social et économique qui va vouloir offrir à ses collaborateurs 30 euros ou 50 euros de cartes cadeaux, tout le monde doit s’y retrouver.


Nicolas: En effet, j'aime bien tomber dans le cliché, mais il faut que Martine à la compta, elle s'y retrouve et qu'elle puisse trouver une offre qui satisfasse elle ou sa famille. En effet, les jeunes qui rentrent dans l'entreprise pour 25 ans s'y retrouvent aussi. Donc, du coup, on élargit notre catalogue le plus largement possible.


Michel: Comment vois-tu l’avenir ?


Nicolas: Nous, on s'en aperçoit tous les jours en discutant avec nos clients. C'est qu'on a entre guillemets. On a le sentiment d'être dans. On a le sentiment d'être dans le vrai. C'est à dire qu'aujourd'hui, on a des retours qui ne disent bah oui, évidemment, nous, nos collaborateurs, mais comme le reste de la population française attendent ce genre de produits et ils nous sollicitent assez régulièrement pour justement, qu'on puisse venir subventionner ce genre de choses. Notre offre est évidemment de développer ce catalogue. On en a parlé, mais on discute avec énormément d'acteurs de cet univers. Et après, évidemment, Freemium Play, je dirais dans un monde parfait. On aimerait que ça devienne un peu un réflexe aussi des comités d'entreprise à Noël qui ont aujourd'hui à Noël ou à d'autres occasions d'ailleurs, mais qui ont aujourd'hui le réflexe de la carte cadeau traditionnel et qui est très bien une nouvelle fois. Moi, je ne me positionne pas en concurrent de tous ces acteurs là pas du tout.

 Moi, je me positionne en voulant véritablement  comme une offre complémentaire. Donc essayer de devenir un petit réflexe en disant Bah voilà, on a l'habitude d'offrir des cartes cadeaux. Ah oui, mais faut pas oublier aussi qu'il y a du numérique aujourd'hui. C'est un vrai, un vrai, un vrai poste de dépense dans les foyers.


Nicolas: On a une petite étude qui montre que le budget moyen des foyers dans le loisir numérique, c'est 400, plus de 400 euros par an, hormis hors connexion Internet et box.
C'est un véritable poste de dépenses qui, il y a quelques années, était peut-être du optionnelle, je dirais du superflu ou en tout cas du loisir. Là, aujourd'hui, ça devient quelque chose qui devient presque indispensable dans le quotidien, surtout quand on commence à avoir des enfants. Et puis, c'est vrai que la situation 2020, on l'aura tous identifié avec ce qui s'est passé. Finalement, nous a fait prendre conscience aussi que les loisirs numériques étaient une option pour accéder à des nouvelles choses.


Michel: Mais si, par ailleurs, ils veulent vraiment offrir une cartes cadeaux au lieu de se dire tiens, 100 sur une carte cadeau traditionnel je met  50 euros sur freemium  parce que vous allez recevoir 2 cartes cadeaux.


Nicolas: C'est vraiment notre discours. Aujourd'hui, ce n’est surtout pas de venir faire de l'ombre. De toute façon, on reste à notre place. Mais ce n'est pas surtout pas de venir empiéter sur le budget des cartes cadeaux traditionnels, mais au contraire de venir compléter cette offre parce qu'on ne va pas offrir non plus forcément 150 euros sur Freemium Play. C'est plutôt on est plutôt sur des budgets à 50 60 euros qui viendraient complémenter les chèques cadeaux traditionnels ou cartes cadeaux que j'appelle traditionnelles.


Michel: Si tu devais décrire en mots pourquoi il faut utiliser freemium aujourd'hui pour conclure en trois mots, ce serait quoi?


Nicolas: Non, ce n'est jamais simple. C'est comme quand on entretient, on vous demande les trois qualités et trois défauts.
On a beau le préparer, ce n’est jamais, jamais fluide. Non, je ne dirais pas que c'est innovant et que ça change aujourd'hui, surtout avec l'arrivée du CSE. Je pense qu'il y a eu aussi une volonté et on le sent un peu d'innover dans ce qui se fait, dans ce qui se fait qu'aujourd'hui
Cette année, c'est bouger. Il a été chercher quelque chose de différent, de différents. Ce serait innovant, innovant.


Le deuxième, c'est parce que c'est sollicité par les collaborateurs. Si on réduit ça, en un mot sollicité, plébiscité


Parce que parce qu'il. Le loisir numérique est devenu et est rentré aujourd'hui dans nos modes de consommation et rentrer dans nos foyers, donc on est sur quelque part de faire plaisir. On est sûr, en offrant une carte cadeau freemium play que la personne va pouvoir trouver un service auquel s'abonner. Vous pouvez consulter notre site, vous allez sur notre page de nos partenaires et vous avez nos 40 partenaires.

Et le troisième a d'une certaine façon parce que parce que c'est gratuit. C'est à dire que pour un comité d'entreprise aujourd'hui, à offrir une carte cadeau freemium play de 50 euros de 50 euros, ça lui coûte 50 euros.

: On n'a pas de frais de gestion, on n'a pas de frais de stockage, on n'a pas de frais d'envoi. Nous, on gère tout depuis notre plateforme, on gère toute la tout l'envoi des cartes de façon dématérialisée. On a des outils qui nous permettent de relancer l'utilisation de la carte, qui nous permettent de suivre la trace.

 Aujourd'hui, c'est hyper important de sentir que quand elle fait un cadeau, elle a un retour Comment ça marche? Est ce que c'est utilisé, pas utilisé? Est ce que je peux relancer mes collaborateurs pour l'utilisation? Et ça, aujourd'hui, c'est des services que propose gratuitement qui sont compris sur la plateforme. Et donc, une carte de 50 euros, ça coûte 50 euros et en plus, on a les options gratos.


Michel: Globalement, je terminerai en disant que là, on peut parler pour les élus, donc les élus, et vous aurez le même niveau de remise que pour les salariés. Et  pas de frais de gestion en passant par votre chargé de clientèle, et les salariés peuvent commander à titre individuel.


Michel: c'est hyper intéressant. On a appris plein de choses. Merci beaucoup et à bientôt avec freemium play sur primoloisirs.


Nicolas : Merci à toi. Michel merci de m'avoir donné la parole pour pouvoir présenter freemium play .

Nicolas Yvelin

Rencontre avec Nicolas Yvelin Président fondateur de Freemium Play, la carte cadeau du loisirs Digital.

Soyez le premier à Commenter :